Fertiliser votre palmier

Les règles à respecter en matière de fertilisation

Bien entretenir son palmier , c’est assurer les règles pour sa fertilisation.

Par défaut un arbre adulte bien en place n’aura pas besoin d’engrais. En effet, il absorbera une partie des fertilisants que vous allez appliquer à la pelouse ou aux alentours. Evidemment, il ne faudra pas conserver cette règle en cas de maladie ou d’endommagement à votre arbre.

En effet si votre palmier subit une maladie ou est abîmé par un parasite, il vous faudra appliquer un engrais spécifique l’année suivant les dommages. Prenez un engrais à dominante azotée.

En cas de maladie vous pouvez aussi décider de fertiliser sur le moment. Utilisez cette fois-ci un engrais spécifique respectant un ratio : potassium / azote / phosphore en 1 / 2 / 3.

Hors cas de maladie il vous faut généralement fertiliser votre palmier au printemps, juste avant le débourrement.

Comprendre l’importance de l’azote

Chaque type de plante a besoin de différents types d’engrais. Dans le cas du palmier on apprécie l’azote pour un palmier avec un feuillage sain et vigoureux. N’oubliez pas que ce sont des palmes que dépend la photosynthèse.

Ainsi pour avoir un bon engrais naturel on utilise souvent deux ingrédients principaux : le guano et le sang séché. Ces deux ingrédients sont réputés pour leur libération plutôt rapide mais sans risques secondaire.

Si vous n’avez pas pu faire votre fertilisation dans les temps, cherchez un ingrédient avec une libération plus lente pour éviter d’abimer les racines de votre palmier. Tournez-vous vers de la corne, du tourteau de ricin ou encore de la farine de plume. La libération se fera alors sur plusieurs mois.

Il peut aussi être intéressant de tester des mélanges pour créer un engrais fertile puissant avec une soutenance importante à la bonne croissance de votre palmier.

Surtout évitez les engrais trop chimiques qui promettent fontaine de jouvence ! La plupart de ces engrais chimiques risquent tout bonnement de tuer votre palmier car ils provoquent des croissances rapides qui favorisent l’attaque des pucerons.